Pour un avenir plus… vers

Veragrow > Blog > Actu Veragrow > Pour un avenir plus… vers

Les Hauts Prés vont accueillir des milliers de petits locataires ! Trois jeunes ingénieurs ont créé Veragrow, une entreprise de lombricompostage.

Le mag agglo seine-eure

L’eisenia fetida deviendra la star des Hauts Prés ! Ces petits vers de fumier ont des facultés incroyables. Ils peuvent vivre trois à cinq ans, se reproduire à la vitesse de l’éclair, supporter de gros écarts de température, ingurgiter la moitié de leur poids par jour de matière organique pour la décomposer et la transformer en biohumus (ou lombricompost).

Première production au printemps

Ces qualités ont incité Théo Saint-Martin, Alexandre Bocage et Alexandre Foulon à créer Veragrow en septembre 2019. Abrités dans les bâtiments de Seine Biopolis, à Rouen, ils cherchaient des locaux plus vastes. « Aux Hauts Prés, nous avons de l’espace (360 m2) et des interlocuteurs travaillant uniquement le biologique », apprécie Théo Saint-Martin. Deux machines de production de lombricompost de 25 m de long, dans lesquelles logeront les lombrics, vont être installées. Les vers seront alimentés en fumier équin, en marc de café et en drêche de bière. « Des entreprises régionales valorisent leurs déchets par notre intermédiaire. Ces déchets passent d’abord dans un broyeur puis un malaxeur avant que nous laissions les vers faire leur travail de décomposition », explique Théo. Le lombricompost qu’ils produisent est un excellent fertilisant. « Nous sommes même en cours d’élaboration d’un liquide chargé en microorganismes issu du lombricompost solide qui peut remplacer les intrants phytosanitaires de l’agriculture. Ce biohumus peut, en épandage fertiliser les sols, ou empêcher les champignons et bactéries pathogènes de se développer », annonce le jeune entrepreneur. Veragrow va débuter son activité avec 1 tonne de lombrics. À titre d’exemple, 750 kg de déchets deviennent 250 kg de lombricompost qui devraient intéresser les particuliers, les entreprises d’espaces verts, les collectivités et les maraîchers. Il sera commercialisé notamment aux Hauts Prés, en sacs de 2 à 10 kg, à partir de mars-avril.

https://www.agglo-seine-eure.fr/wp-content/uploads/2019/12/AggloSeineEure_Mag_30.pdf