Portrait du Mag – Alexandre Foulon, 50 nuances d’engrais

Veragrow > Blog > Actu Veragrow > Portrait du Mag – Alexandre Foulon, 50 nuances d’engrais

Verogrow

Alexandre Foulon est le Mister T. (comme Technique) du trio d’associés à la tête de la start-up Veragrow, qui produit et commercialise des fertilisants biologiques en révolutionnant la méthode du lombricompostage.

Et si on parlait engrais ? Il existe une boîte rouennaise prête à remuer ciel et terre pour développer des fertilisants 100 % naturels issus du lombricompostage (digestion des déchets organiques par des vers). La start-up Veragrow, basée à la pépinière d’entreprises Seine Biopolis en pleine zone d’activités Rouen Innovation Santé, est spécialisée dans la production de lombricompost. Ce biohumus, alternative aux engrais chimiques, possède mille vertus ou presque. Un véritable or vert sur lequel surfe Veragrow, la petite boîte qui commence à creuser son sillon.

De la même manière que le ver de terre a quatre cœurs (si si), Veragrow a trois cerveaux. Primo, le père du projet, Alexandre Bocage, en charge de la partie commerciale. Secundo, le cofondateur Théo Saint-Martin, responsable du volet chimie. Tertio, le technicien Alexandre Foulon. Le plus timide de ces trois ingénieurs diplômés du Cesi Rouen (Campus d’enseignement supérieur et de formation professionnelle). “Après mon DUT Informatique et mon BTS Electrotechnique, j’ai rejoint la branche enseignement industriel du Cesi pour acquérir des compétences dans le management et la gestion de projet”, confie le Dieppois d’origine.

1 tonne de vers de terre sur 25 m

“C’est là que j’ai fait la connaissance d’Alexandre et de Théo, poursuit-il. On travaillait ensemble sur des micro-projets, dans une entente parfaite. Une fois nos études terminées, ils ont fait appel à moi en juillet 2019 pour la conception des plans d’une usine 3D et pour les installations électriques. Quand ils m’ont proposé de les rejoindre au capital deux mois plus tard, je n’ai pas hésité.” Alexandre a assuré l’intégration complète des machines à l’usine Veragrow, située à Val-de-Reuil, au pôle régional d’agriculture biologique des Hauts-Prés.

“Nous avons deux lignes de production de lombricompost de 25 m de long. Chacune totalise aujourd’hui une tonne de vers de terre ; on est parti de 250 kilos.” Veragrow a innové en se positionnant d’emblée comme un pionnier de l’industrialisation du lombricompostage en France, où le procédé restait artisanal. “Avec notre prototype, on est actuellement à 70 % d’automatisation. Nous atteindrons les 100% courant 2021 pour le premier équipement que nous allons vendre et implanter, au Centre de formation professionnelle et de promotion agricole d’Yvetot.” 

Eventail de biostimulants liquides

En parallèle, Veragrow mise sur un “lombricomposteur de proximité”, modèle d’1m³ destiné aux collectivités. Et sur une gamme de “biostimulants” liquides qui utilisent les propriétés du lombricompost. Veragrow fait partie des six entreprises sélectionnées pour la première saison de l’accélérateur Fast Forward Agrifood, dispositif porté par AD Normandie et le Village by CA Normandie. Cela lui vaut de bénéficier depuis le 2 décembre d’un programme d’accompagnement de six mois pour tester, financer et faire grandir son projet. Tous les feux sont bien sûr au ver pour Alexandre et ses acolytes. Plus le temps passera, plus Veragrow verra grand.

Lien de l’article