Bio et 100% naturels, ces fertilisants sont issus du lombricompostage

Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme ! Pour éviter que les biodéchets issus de l’agriculture et du maraîchage ne soient perdus, Alexandre Bocage, Alexandre Foulon et Théo Saint Martin ont créé Veragrow. Objectif : récupérer ces biodéchets pour les transformer en fertilisants bio et 100 % naturels grâce au lombricompostage. Concrètement, les vers digèrent les déchets organiques dans des lombricomposteurs et produisent ainsi un engrais riche et sain. Présentation.

 

Qui êtes-vous, et quel est votre parcours ?

 

Je m’appelle Alexandre Bocage, j’ai 27 ans. Après un DUT génie chimique et génie de procédés, j’ai intégré l’école d’ingénieur du CESI où j’ai rencontré Théo Saint Martin et Alexandre Foulon. J’ai développé mes connaissances en industrialisation grâce à un contrat d’alternance dans le domaine pharmaceutique, suivi d’une expérience dans l’ingénierie d’affaire en industrie pharmaceutique. Mes connaissances scientifiques m’ont permis de comprendre les problématiques des industries agro-alimentaires, de faire émerger les problématiques liées à notre modèle agricole.

Il y a plus d’un an, nous avons décidé de créer Veragrow. Nous avons tous les trois nos compétences propres et une personnalité complémentaire.